Comment organiser le travail pour aider l’intelligence humaine?

Voici la suite de l’article « Gagner en efficacité grâce à l’ergonomie cognitive » écrit par le Dr. Patrick M. Georges, Professeur en management et Neurochirurgien.

En résumé
L’ergonomie cognitive est la science de l’homme au travail intellectuel et décisionnel. Elle vise à augmenter la qualité professionnelle et la satisfaction de la personne par l’adaptation du travail à ce que l’on sait du traitement de l’information par le cerveau humain.
Les entreprises en bénéficient par une organisation du travail individuel et collectif plus efficace, entraînant des économies du coût de l’activité et une plus grande satisfaction du personnel.
Ces améliorations se font, par exemple, par des bureaux plus adaptés, par des formations plus ciblées, par une meilleure gestion du savoir, par des tableaux de bord plus motivants, etc.
Les gestionnaires de ressources humaines trouveront ici des lectures dans ces domaines. Les références de l’auteur sont en fin d’article.

Comment organiser le travail pour aider l’intelligence humaine?
Ces méthodes, suggérées par les travaux scientifiques et puis testées en entreprise, ne vont pas doubler votre efficacité mais c’est une avancée, que d’ailleurs le bon sens nous a enseigné depuis longtemps.

Comment adapter sa gestion du temps à celle du cerveau?
Accomplir chaque type de tâche au bon moment de la journée pour le cerveau. Faire ce qui est difficile en premier, quand on est frais. La pression de l’oeil de l’autre, visiteurs, courriers, réunions, etc. sont à garder pour le plus tard possible dans la journée, pour le moment où l’on fatigue.
Les unités naturelles du cerveau pour répartir le travail sont la semaine et le trimestre, pas le mois et l’année. Les personnes y repartissent naturellement mieux la charge de travail. Une tâche, c’est une heure. Il faut un temps de « chauffe » pour atteindre une bonne qualité de réflexion mais, après une heure, les neurotransmetteurs du circuit s’épuisent.

Comment adapter son environnement à ce que l’on sait du cerveau?
Notre cerveau est fort perturbé par l’environnement. Il faut se protéger des interruptions, travailler sur un bureau dégagé, pas de bruit de voix humaines, ne rien décider face au vendeur…
Ces méthodes et formation aident à renforcer le système cérébral – faible chez beaucoup – et agissent comme un bouclier.

Comment adapter le flux d’informations à la lenteur du cerveau?
Nous recevons trop d’informations, cela diminue notre intelligence. Simplifier. Une religion, quelques objectifs simples chaque trimestre, bien affichés.

Ralentir. Passer de la communication orale à la communication écrite, relire les courriers le lendemain avant de les envoyer… Ces méthodes sont indispensables, surtout après l’âge de 45 ans.

Comment réduire l’astreinte qui faiblit notre intelligence?
Renoncer à des activités et diminuer ses objectifs si l’une des lampes rouges s’allume à notre tableau de bord de surcharge mentale, humeur et sommeil fluctuants. Construire un troisième pilier de développement personnel à côté des activités professionnelles, familiales et relationnelles. A chaque intention, une décision. Trois méthodes classiques décrites dans de nombreuses formations sur l’efficacité.

Comment améliorer la communication pour mieux coordonner les intelligences?
Beaucoup de perte d’intelligence se fait aussi au niveau de la collaboration, du travail d’équipe, de la communication. Des outils d’aide à la décision collective sont donc indispensables. L’agenda ouvert, la bible d’équipe, le tableau de bord commun, le partage du savoir ont fait leurs preuves dans les entreprises et y sont enseignés comme base du travail en équipe.

Dr. Patrick M. Georges

Prochainement sur Managerama TV, la suite de l’article de Dr. Patrick M. Georges:
« Quelles sont les applications pratiques dans les entreprises? »
 Site officiel de Patrick Georges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.