L’inquiétude nous rend malade

Une personne qui s’inquiète de la perte éventuelle de son emploi souffre plus qu’une personne l’ayant déjà perdu et qui se trouve au chômage.

C’est le résultat d’une recherche de l’université du Michigan effectuée sur 1’700 individus sur une durée de 10 ans. L’étude montre clairement qu’il est pire pour la santé, physique et morale, de vivre dans l’inquiétude de perdre son travail que de le perdre réellement.

Un élément à prendre en considération dans la gestion des ressources humaines en entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.