Sondage le stress au travail : comment est-il perçu et géré par les salariés et les RH ?

Le stress professionnel apparaît depuis quelques années comme un risque professionnel à part entière. Des responsables de fonction RH et des salariés ont répondu à un questionnaire sur ce risque psychosocial : facteurs de stress, impact sur les individus et l’entreprise, moyens pour décompresser, etc. L’étude a été réalisée par les Editions Tissot et Sysman France, spécialisé dans le bien-être au travail et la prévention des risques psychosociaux.
Le stress fait partie des principaux risques psychosociaux parmi lesquels on peut également citer le harcèlement, les violences, les conduites addictives…

Au cours de ces 12 derniers mois, 87,2 % des RH déclarent avoir été confrontés à des problèmes de stress subi par des salariés. 69,10 % des RH interrogés constatent même une augmentation de cette situation de stress au cours des 3 dernières années.

Le stress touche toutes les catégories professionnelles. Par exemple, 50,4 % des RH disent s’être souvent ou très souvent retrouvés eux-même en situation de stress professionnel au cours des 12 derniers mois.

Personnels des ressources humaines et salariés face au stress

Les causes du stress sont multiples. De la nécessité continuelle d’accroître ses performances en passant par l’angoisse de perdre son emploi, la liste des facteurs explicatifs du stress au travail est longue : facteurs liés à l’organisation du travail, aux relations interpersonnelles, à l’environnement économique, etc.

Pour 60,6 % des fonctions RH interrogées, l’« ambiguïté des rôles et responsabilités de chacun » est l’un des principaux facteurs de stress dans leur métier. Ils sont 30 % des salariés à penser que cette ambiguïté des rôles contribue à les stresser.

La pression hiérarchique est également une source de stress pour 42,3 % des RH et 41 % des salariés.

Notez que la surcharge de travail est la source la plus importante de stress pour 43 % des salariés. Pour les RH, elle représente également un facteur non négligeable de stress puisqu’elle concerne 60,3 % d’entre eux.

Les conséquences du stress

Les conséquences du stress sont notables. Le stress a un impact réel sur la santé des salariés (fatigue, troubles du comportement alimentaire, repli sur soi, baisse de rendement, accident cardio-vasculaire, etc.). Pour l’employeur, un salarié stressé implique, entre autres, une moindre efficacité à son poste de travail ou la multiplication des absences. 65 % des salariés reconnaissent que le stress est néfaste car il leur fait perdre leurs moyens. Les conséquences sont considérables pour les entreprises et la société en général. 26 % des DRH évaluent cet impact financier entre 5 et 10 % de la masse salariale. 95,7 % sont même d’accord avec l’affirmation suivante : «  le bien-être au travail contribue à la performance de l’organisation ». Mais quels soutiens, les services de ressources humaines offrent-ils aux salariés en situation de stress ? L’écoute pour 67,4 % des RH interrogés et le soutien psychologique pour 18 %…

Chaque individu a son propre seuil de résistance au stress, qui varie en fonction d’évènements et de facteurs externes, souvent personnels : 50 % des salariés estiment que leur vie personnelle peut influer sur leur stress au travail.

Source: Tissot éditions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.